Les bienfaits des graines germées

Lorsque l’on parle de biodisponibilité en nutrition, nous nous intéressons à l’assimilation d’un nutriment par l’organisme lors de la digestion.

Qu’est-ce qu’un nutriment ?

Lorsque l’on parle de nutriments, il faut différencier macro- et micro-. Les macronutriments regroupent les trois grands groupes que sont les protéines, les lipides et les glucides. Les micronutriments, quant à eux, regroupent les vitamines, minéraux et oligoéléments. D’une manière générale, les macronutriments apportent l’énergie à l’organisme et les micronutriments sont indispensables pour les fonctions métaboliques.

L’acide phytique dans les végétaux

L’acide phytique permet aux végétaux de stocker le phosphore, notamment chez les céréales, légumes et noix. Mais l’acide phytique se lie également aux minéraux pour former des sels. En se liant au minéraux, l’acide phytique les rends non disponibles et impossible à assimiler lors de la digestion. Certains animaux comme les ruminants peuvent digérer cet acide car leur microbiote développe les enzymes nécessaires, ce qui n’est pas le cas pour l’être humain, ainsi les micronutriments liés à l’acide phytique sont perdus lors de la digestion.

Les graines germées pour une alimentation optimale

La germination diminue de façon importante la quantité d’acide phytique chez les végétaux. Consommer des graines germées et des micro-pousses permet donc d’avoir un apport en nutriments plus intéressant, notamment en fer, zinc, calcium, magnésium et manganèse. Ces micronutriments sont très importants. Par exemple, le fer permet une bonne oxygénation de l’organisme.

La consommation de graines germées peut être particulièrement intéressante pour les régimes végétariens qui assimilent en quantité réduite les minéraux d’origines animales. Mais également pour compléter les apports en micronutriments pour tout type de régime alimentaire.

Défiler vers le haut